L’instant Maternel

Nathalie Giroud / Route de Dorman 32 / 1912 Leytron

079 768.64.45

info@linstantmaternel.ch

Facebook

Instragram

Doula c'est quoi ?

«La naissance d’un enfant est une aventure qui reste à jamais gravée dans ta mémoire. Le rôle de la doula consiste à te faire vivre cette naissance de la façon la plus positive et la plus accomplie possible.» Penny Simkin

Une Doula n'est pas 

- Une sage-femme. En tant que doula, nous n’avons aucune formation médicale, on ne fait aucun acte médical! En revanche nous avons des connaissances scientifiques et physiologiques et une certaine compétence en soutien émotionnel qui nous permet d’accompagner les femmes à travers la grossesse, l’accouchement et le post-partum.

- Une radicale anti-médecins et contre l’accouchement hospitalier. Au contraire, c’est tellement mieux quand on peut œuvrer ensemble !

- Une fanatique de l’accouchement à la maison de préférence dans la piscine avec le mari, les enfants, la grand-mère et le chien. Notre rôle est d’informer et d’accompagner les femmes dans leurs propres choix.

- Une sorcière qui joue avec des osselets et fait des potions magiques Même si certaines d’entre nous ont des recettes miracles ;)

- Une grosse hippie qui joue du tambour chamanique en chantant “aya gaïa maya yayaya” dès les premières contractions

- Une inconsciente qui fait bouillir les serviettes et assiste seule à des accouchements, éclairée à la bougie au fond d’une caverne boueuse.

- Une mère poule avec dix marmots qu’elle allaite jusqu’à 6 ans

- Une féministe chienne de garde autoritaire qui impose la seule et unique “bonne façon de faire”.

- Une secte

- Une fan de yoga, bouddhiste, végétalienne et poilue qui vit dans une yourte et qui fait son pain.

Une Doula c'est :

- Un refuge de confiance pour le couple, qui les aide à traverser ce moment important, peu importe comment, peu importe avec qui, peu importe où.

- Une femme formée à l’accompagnement de la grossesse, de l’accouchement et de la période postnatale. Elle joue un rôle de soutien, qu’il soit informatif, émotionnel, physique… Elle peut être présente en période prénatale, durant l’accouchement et en période postnatale. Elle a acquis des connaissances en gestion de la douleur, en allaitement, en physiologie de l’accouchement, etc… Elle est un complément au suivi du médecin et de la sage-femme mais ne saurait en rien les remplacer.

- Une femme qui a le désir d’être au service et de mettre au service des autres femmes un enseignement précieux qu’elle a reçu.

- Une femme qui souhaite participer à un monde meilleur où la naissance serait un moment précieux, sacré et respecté.

- C’est une sœur, une mère, une tante, une amie, existant naturellement, sur qui l’on peut compter, qui sait nous soulager et nous fait nous sentir en sécurité.

- Pendant l’accouchement, c’est l’alliée de la mère AVEC le papa, le médecin, la sage-femme, l’infirmière…

La doula ne fait pas partie du réseau de la santé et travaille de façon autonome en pratique privée, et bien souvent sous l’Association Suisse des Doulas.


 

Je peux accompagner les femmes qui souhaitent accoucher à la maison, à l’hôpital, en maison de naissance, par voie basse, par césarienne, par déclanchement, celles qui allaitent jusqu’à 4-5 ans, celles qui refusent l’allaitement, celles qui retournent directement au travail, celles qui deviennent mères au foyer, les couples, les mères lesbiennes, les mères célibataires… peu m’importe du moment qu’elle vivent leur moment, qu’elles sont sur leur route et qu’elles aient une porte ouverte sur cet univers passionnant de la naissance.

Définition reprise de Raphaëlle Noden dans son article sur la journée des Doulas de France (http://doulas.info/la-journee-des-quoi/)

Effets bénéfiques de la présence d’une doula

Diverses études démontrent les résultats positifs d’un accompagnement doula pendant l’accouchement. La présence d’une doula lors du travail et de l’accouchement permettrait que

  • la durée des contractions se voit diminuée

  • le recours aux antalgiques et aux calmants, voire à l’anesthésie par péridurale est moins fréquent,

  • les complications sont réduites

  • les médicaments qui stimulent les contractions sont moins souvent administrés

  • le nombre de naissances par forceps ou ventouse est plus faible

  • les naissances par césarienne sont plus rares

  • les nouveau-nés se montrent plus éveillés et prennent plus facilement le sein

  • la relation du couple se voit renforcée.

  • moins de dépressions post-partum

  • un meilleur souvenir de l’accouchement

  • une confiance en soi accrue

  • un meilleur taux d’allaitement et un allaitement plus long

  • une diminution de l’anxiété maternelle

 

En chiffre cela donne :

  • 50% de diminution du taux de césarienne

  • 40% de réduction d’utilisation d’ocytocine

  • 40% de réduction de l’utilisation de forceps

  • 30% de réduction d’utilisation d’analgésique

  • 25% de réduction du temps de travail lors de l’accouchement

  • 60% de réduction de demande de péridurale 

Source: Marshall H. Klaus, John H. Kennell, Phyllis H. Klaus, The Doula Book: How A Trained Labor Companion Can Help You Have a Shorter, Easier, and Healthier Birth. Perseus Press, 2002, Chapitre V

Étude sur les conséquences d’un accompagnement à la naissance par une doula au niveau des interventions médicalisées (allemand) Studie_Gabriela_Imhof_Dou...pdf


 

Accompagnement global ou complet

Mes services sont à la carte, fractionnés, global, complet, selon vos besoins.

Je tiens ma liste de prestations et prix à votre disposition en cas d’intérêt.

 

 

Une vidéo, mettant en scène un rapport sexuel médicalisé, dénonçant les entraves imposées lors d'un accouchement. Court-métrage réalisé par l’association italienne Freedom for Birth Rome Action Group, qui défend le libre choix des conditions d’accouchement.

 

Bonapace

Julie Bonapace, chercheure et formatrice canadienne spécialisée dans le soulagement de la douleur, a conçu cette méthode pour vous préparer à accueillir votre enfant de manière aisée, sécuritaire et satisfaisante. Cela vous aidera à activer vos ressources et à faire des choix éclairés pour vivre pleinement la naissance de votre enfant et réduire les interventions médicales

La méthode Bonapace permet de consolider le couple autour de l’événement qui les attend et en particulier de s’appuyer sur la complémentarité du rôle de père et de mère. L’idée étant de créer un climat de réassurance et d’encouragement pour affronter la douleur le jour J. Cette méthode est donc un outil supplémentaire qui vient compléter la respiration dès les premières contractions jusqu’à la naissance.

Le premier intérêt de cette méthode est qu’elle n’est pas pharmacologique et qu’elle n’a aucun effet secondaire. Elle peut être commencée dès la 28e ou 30e semaine de grossesse.

Le second intérêt est qu’elle donne un rôle actif au père, ce qui renforce son sentiment d’utilité, de compétence. Affronter la douleur devient un combat à deux, et c’est très rassurant pour la maman qui se sent soutenue, sécurisée.

La méthode Bonapace permet d’apprendre à respirer et à se relaxer, à se construire une image mentale. Le principe est d’être dans le contrôle de sa pensée, de positiver, de se détendre, pour affronter l’aspect désagréable de la douleur. La conséquence de ces actions est donc de ralentir la montée en puissance du ressenti de la contraction, permettant un travail plus serein.

Formée à cette méthode, je propose 4 ateliers découverte qui se déroulent à domicile au prix de 200.- par couple